Franche Com

Cerveau gauche ou cerveau droit ?

Actuellement il me semble que le monde occidental est en train de basculer d’un fonctionnement majeur de “cerveau gauche” à un fonctionnement plus marqué de “cerveau droit”. C’est un très gros changement et cela n’est pas confortable.

Aucun de ces fonctionnements seul n’est bon. A titre individuel, l’harmonie peut se trouver par exemple grâce au soin masculin/féminin intérieur (un autre nom de cerveau gauche/cerveau droit) en hypnose humaniste. Ce que je souhaite pour chacun, c’est l’équilibre des deux, afin que nous soyons créatifs et créateur de notre vie. 😉

Les difficultés des personnes dites "cerveau droit"

En 2013, Jared A. Nielsen & co, dans le magasine Plos one ont publié un article An Evaluation of the Left-Brain vs. Right-Brain Hypothesis with Resting State Functional Connectivity Magnetic Resonance Imaging  montrant que sur plus de 1011 personnes, on ne peut pas à proprement parler de personnes “cerveau gauche” ou de personnes “cerveau droit”. Il n’ont pas trouvé de prédominance d’un hémisphère sur l’ensemble des tests effectués. Dans ce qui suit, je vais parler de “cerveau gauche” ou “cerveau droit” au sens symbolique du terme, pas au sens biologique “d’hémisphère gauche” ou “d’hémisphère droit”

Comme le dit Béatrice Millêtre, j’ai déjà reçu lors de consultations des personnes qui se sentent “pas normale”, “mises à l’écart”, qui n’arrivent pas à trouver leur place dans le monde parce qu’elles ont l’impression de ne pas correspondre à ce qu’on attend d’elle. Ces personnes sont effectivement créatives, avec une perception globale des choses, très intuitives. Certaines disent avoir du mal à s’organiser, à ranger.  Pour l’instant, l’école donne encore plus de valeur à la logique, à ce qui peut être séquentiel, à la raison, donc au fonctionnement “cerveau gauche”, qu’au fonctionnement “cerveau droit” (voir conférence TED  De Ken Robinson dans les vidéos de ce blog)

La PNL (Programmation Neuro Linguistique) décrit certaines façons de fonctionner : les “programmes de comportement de chacun”. Par exemple, on peut préférer être guidé par des règles, des procédures (plutôt cerveau gauche) ou alors préférer être libre d’arriver à son but comme on l’entend (plutôt cerveau droit).

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Le partage est une aide précieuse :)

nec sed Donec venenatis libero. libero efficitur.