Franche Com

Prendre son temps





Prendre le temps



Lorsque je lisais, il y a quelques années, les articles de magazines qui conseillaient astucieusement de prendre son temps, je me sentais souvent dubitative sur la possibilité réelle d’avoir le temps de s’arrêter. J’étais même parfois ronchonne devant ces belles pensées qui me semblaient irréalisables…

Pourtant lorsque j’étais petite, je savais le faire. A chaque moment important pour moi, je prenais le temps de m’arrêter quelques secondes🐢 pour respirer l’ambiance, mémoriser le moment, comme si le temps d’une respiration, je faisais entrer le souvenir à l’intérieur de moi. Je me rappelle très bien de cela. Je pense en y réfléchissant que j’écoutais intensément mes émotions à ce moment là. Je ressentais pleinement la joie d’un moment de jeu avec une amie juste avant que cela s’arrête. C’était une habitude…

Et puis j’ai oublié😞. Je me suis mise à faire des choses, puis à courir, sans plus prendre aussi souvent le temps de “goûter” la vie. Car c’est de cela qu’il s’agissait. Aujourd’hui pourtant je sais de nouveau le faire, et j’ai le temps de le faire. Pourquoi donc ce changement ? Je fais un peu moins de choses c’est vrai, mais pas tant que cela. Alors qu’est-ce qui a bien pu changer?

Et bien, je pense que ce qui nous permet d’avoir ce temps, d’être plus dans le moment présent, c’est le fait de ne plus résister à ce qui est, de ne pas nous juger,  et non pas le fait d’avoir trop d’activités. Je m’explique:

Imaginez que vous devez faire votre travail, puis vos courses, puis allez chercher les enfants à l’école, puis faire à manger, puis reprendre des dossiers, un peu de ménage et puis… bon ça suffit pour aujourd’hui. Quand je me levais avec la tête remplie dès le matin de toutes ces choses à faire, avec l’angoisse de ne pas bien les faire, l’angoisse d’être en retard, l’angoisse de décevoir, l’angoisse de ne pas avoir fait ma part des choses pour ne pas pénaliser ceux qui m’entourent (au niveau familial ou professionnel), et bien je n’avais pas de temps. C’est même allé jusqu’à avoir l’impression d’être dans une spirale infernale🌀 que l’on ne peut plus maîtriser. Par contre, maintenant, en étant beaucoup plus dans ce que je fais au moment où je le fais “sans penser”, j’observe que ma concentration est plus grande, mon énergie moins dispersée et j’effectue tâche après tâche en étant dans le temps de chacune d’elle. Et cela change les choses radicalement. Pour chaque tâche, je peux ressentir le plaisir (ou le déplaisir) de la faire, je peux ressentir ma fatigue, mon élan, et dire beaucoup plus facilement non à certaines choses, pour dire un grand OUI à d’autres… C’est exactement ce qui se passe lorsque vous êtes concentré.e sur une activité que vous appréciez. Vous ne voyez plus le temps [passer]. D’ailleurs on dit à ce moment là que l‘on est dans ce que l’on fait, n’est-ce pas ? Et bien, la course du temps, quand revient-elle ? lorsque vous vous dites qu’il faut encore que vous fassiez cela (le fameux “il faut-tu dois” que l’on apprend à défaire dans la formation Communication Consciente, bienveillante, claire et apaisée), la course du temps revient lorsque vous culpabilisez d’avoir passer autant de temps à faire ce que vous aimez, bref, la course du temps est liée au fonctionnement de votre mental ! et pas au nombre de tâches que vous faites.

La question n’est donc pas “où vais-je trouver le temps ?” mais “comment être dans le temps de chaque tâche ?”, comment rester dans l’instant présent ? ou encore pour commencer : qu’est-ce qui m’empêche dans mon propre fonctionnement de rester dans le moment présent? que me chuchote mon mental?

Et bien je vous laisse, si ceci vous intéresse, le temps d’y réfléchir.😘 N’hésitez pas à partager votre réflexion dans les commentaires, elle sera certainement utile à nous tous !

En attendant, très modestement, voici une petite vidéo “maison” pour un peu de “zénitude” en ce mois de novembre.

Le partage est une aide précieuse 😉🙏

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Le partage est une aide précieuse :)

ipsum elit. mattis accumsan dapibus commodo massa ut vulputate, amet, ut id